Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte
BIBLIOTHÈQUE  Qui sommes-nous ?      Le Conseil scientifique et culturel      Orientations scientifiques et culturelles      3. Le patrimoine    La politique patrimoniale : les perspectives

La politique patrimoniale : les perspectives

Afin de continuer à jouer son rôle de chef de file de la bibliographie bretonne, la BRM continuera de piloter et enrichir le Catalogue collectif des fonds patrimoniaux et locaux des bibliothèques de Bretagne, d’une part en achevant la couverture régionale (quinze fonds restent à traiter), d’autre part en reprenant la base Hermine, créée à l’origine par la COBB (association de coopération des bibliothèques de Bretagne). Cette base pluridisciplinaire de près de 24 000 articles de périodiques et mémoires d’études sur la Bretagne, constituée grâce à un réseau de 20 partenaires sur la région, est un élément supplémentaire de la bibliographie bretonne, la numérisation du fichier Malo-Renault en constituera un autre.

Pour une part de plus en plus grande du public, et de manière paradoxale, seuls les documents numérisés diffusés sur Internet ont une réelle existence. Numériser les collections patrimoniales devient donc indispensable si l’on souhaite leur garantir une visibilité. De plus, numériser les documents les plus fragiles aide à leur conservation en diminuant leur communication sous forme originale.
La mise en place d’une politique et d’un programme de numérisation est donc prévue à partir de 2012. En lien avec les programmes de numérisation nationaux et régionaux, il s’agit de concevoir une véritable bibliothèque numérique, construite intellectuellement, réfléchie en fonction des usages et des publics, complémentaire des corpus existants.
Elle constituera une brique de Gallica et Europeana d’une part, de la future bibliothèque numérique de Bretagne envisagée par la Région d’autre part. Au vu des programmes de numérisation de grande envergure lancés au niveau international (Google Books Library Project, par exemple) ou national (notamment le programme de la BNF), le choix des documents rennais à numériser portera plutôt vers des corpus très spécialisés et s’appuiera sur les points forts des collections patrimoniales rennaises libres de droit, en priorité les documents uniques ou rares (manuscrits, incunables) et la documentation régionale (ouvrages en langue bretonne, impressions locales anciennes, presse locale, outils bibliographiques, …).
D’ici à 2020, le corpus devrait représenter environ 1 500 000 pages numérisées : 10 000 documents iconographiques, 500 manuscrits, 5 000 imprimés anciens, 50 titres de journaux.

Il faut rappeler que la numérisation ne doit pas se faire au détriment de la conservation mais bien au contraire l’accompagner, et qu’elle devra intégrer impérativement la notion d’archivage pérenne des documents numériques
ainsi créés.

Le troisième axe de la politique patrimoniale concerne l’amélioration des conditions de conservation :

- au-delà de la conservation préventive, qui vise à minimiser les dégradations ordinaires, il est nécessaire de chercher à éviter les sinistres importants et les risques majeurs de destruction totale d’une collection tels qu’inondations et incendies. La rédaction d’un plan d’urgence en collaboration avec les autres institutions patrimoniales rennaises et les services de secours est prévue avant 2015, de manière à identifier les risques les plus probables de sinistres, améliorer leur prévention et fixer les actions à mener le cas échéant. Dans le cadre de ce plan, les documents à sauver en priorité seront identifiés et les matériels et locaux permettant une réaction rapide seront repérés. Enfin, la préparation du plan permettra de sensibiliser tous les partenaires potentiels ;

- la situation des magasins devra évoluer d’une part sur le plan du contrôle climatique, d’autre part quant au linéaire disponible pour faire face aux accroissements. Cela peut passer par des installations techniques complémentaires et / ou la construction de magasins plus modernes ;

- poursuite du programme de traitement des fonds non encore inventoriés et catalogués (environ 70 000 documents issus du fonds Pollès, du fonds du séminaire et divers imprimés reçus par le biais du dépôt légal, dont 40 000 cartes postales, 10 000 affiches et 5 000 cartes et plans). Le traitement concerne actuellement les périodiques du dépôt légal, il se poursuivra par les manuscrits, puis les documents iconographiques. Enfin, une dizaine d’années après l’ouverture des Champs Libres (2015-2016), il faudra envisager des évolutions scénographiques du musée du Livre et des Lettres Henri Pollès, afin d’en renouveler l’attractivité.

Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux