Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte
BIBLIOTHÈQUE  Qui sommes-nous ?      Le Conseil scientifique et culturel      Orientations scientifiques et culturelles      3. Le patrimoine    L'enrichissement des collections

L'enrichissement des collections

Au vu de ses collections déjà existantes, de ses missions de BMVR et de pôle associé de la Bibliothèque nationale de France pour le dépôt légal imprimeur, la Bibliothèque a pour principal axe d'acquisition patrimoniale la Bretagne. Elle cherche à acquérir par tous les modes possibles (achats, dons, échanges, dépôt légal) tous les documents relatifs à la région, à l'exception des domaines pris en charge par d'autres institutions culturelles.

Sont ainsi exclus :

- les documents d'archives autres que les archives littéraires ou les archives d’éditeurs ;

- les oeuvres graphiques, sauf des affiches et des cartes postales reçues dans le cadre du dépôt légal imprimeur ;

- des documents uniques (manuscrits) qui ont leur place dans les collections patrimoniales d'une autre bibliothèque de la région (manuscrits de Max Jacob à Quimper, de Louis Guilloux à Saint-Brieuc, etc.).

Les acquisitions onéreuses ne portent que sur des documents à caractère régional, aussi bien anciens que contemporains, des plus banals aux plus précieux et sur tous les supports édités dont la Bibliothèque peut assurer la conservation matérielle (imprimés, CD, DVD). La Bibliothèque s'efforce ainsi d'acquérir tous les documents :

- traitant de la Bretagne (critère du sujet), et par extension, les documents traitant de la « matière de Bretagne » (la légende arthurienne) ;

- produits par des Bretons (critère de l'auteur) ;

- produits en Bretagne (critère du lieu d'édition, d'impression ou de production) ;

- en langue bretonne et en gallo (critère de la langue).

Il s'agit de tendre à l'exhaustivité, en fonction du budget disponible. Dans le cas de projets d'acquisitions exceptionnelles excédant le budget courant, des recherches de financement complémentaire sont effectuées : subventions du FRAB, du Fonds national du patrimoine, mécénat. Une attention particulière est portée aux manuscrits médiévaux bretons, dont très peu de témoins sont aujourd'hui présents en Bretagne, du fait de la dispersion précoce qu'ont connue les bibliothèques anciennes de la région.

Dans le domaine du livre d’artistes, l'exhaustivité étant impossible à atteindre pour des raisons budgétaires, les acquisitions visent plutôt à une représentativité de la production bretonne en général et rennaise en particulier, en appliquant quelques critères complémentaires : l’ouvrage doit faire l'objet d'une édition multiple (pas de livre unique, relevant plus de l’objet d’art que du document de bibliothèque), il est le fruit d'une collaboration entre deux personnes au minimum, il n’est pas déjà présent dans une autre collection publique bretonne. Quelques artistes ou maisons d'édition sont plus particulièrement suivis, en raison de la grande qualité de leur production et des liens particuliers qui ont pu être noués : Thierry Le Saëc, Le Petit Jaunais, Folle avoine, Erwan Rougé.

Depuis le 1er janvier 1944, par convention avec la Bibliothèque nationale de France, la bibliothèque reçoit le dépôt légal imprimeur pour la Bretagne, complété depuis 2006 de doubles du dépôt légal éditeur. Chaque année, les collections s’enrichissent ainsi de plusieurs milliers de documents en tous genres : livres et brochures, affiches, cartes et plans, cartes postales, mais surtout journaux et périodiques. La Bibliothèque participe ainsi à la conservation nationale répartie du patrimoine écrit contemporain.

Toutes les propositions de dons sont examinées à la fois avec attention et avec l’objectif d’éviter les doublons par rapport aux fonds existants. En effet d’une part l’extension des magasins ne peut s’envisager sans limite, d’autre part toutes les bibliothèques raisonnent désormais en pôles de conservation partagée. Enfin, la Bibliothèque conserve également certains documents imprimés issus de ses collections de lecture publique. Les critères de sélection sont liés soit au contenu (document susceptible de combler une lacune du fonds régional), soit à la vocation régionale de la BRM qui joue un rôle prééminent dans la conservation partagée des périodiques.

Il faut noter que le traitement des fonds imprimés acquis entre 1900 et 1960, ainsi que des disques vinyles, n’est pas encore achevé et nécessitera d’affiner leurs critères d’analyse.

Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux