Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte

Les premières images d'Alice

La naissance de l’histoire d’Alice et les premières illustrations

Le 4 juillet 1862, au cours d’une promenade en barque en compagnie de son ami Duckworth et des trois sœurs Liddell, Lewis Carroll commence à improviser une histoire qui se prolongera sur plusieurs journées et qu’Alice lui demandera de mettre par écrit. Ainsi naît l’histoire que Carroll rédige sous le titre Alice’s Adventures Under Ground (Les Aventures souterraines d’Alice) et dont il offre à Alice Liddell la version calligraphiée et illustrée de sa main en novembre 1864.

Le premier illustrateur d’Alice n’est autre que Lewis Carroll lui-même, non publié à l’époque. Pour ces croquis, il ne s’est pas inspiré physiquement de la vraie Alice Liddell, mais d’un tableau d’Arthur Hughes, ami et peintre préraphaélite, The Lady with the lilacs (1863) que Lewis Carroll possédait et dont il a repris les traits et la chevelure pour ses propres dessins d’Alice. D’ailleurs, Lewis Carroll ne souhaitait pas non plus que John Tenniel reprenne les traits d’Alice Liddell pour ses propres dessins publiés chez Macmillan.

Seule la toute dernière page du manuscrit de Lewis Carroll dévoile une Alice fidèle à son modèle, la petite Alice Liddell. La réalité se mêle à la fiction.

Lorina, Alice et Edith Liddell, par Lewis Carroll, 1860 © National Portrait Gallery, London
Pages 90 and 91 Alice's adventures under ground - Copyright © The British Library Board

TennL'oeuvre de John Tenniel

Surtout connu comme illustrateur d'Alice au pays des merveilles, et d' À travers le miroir de Lewis Carroll, Sir John Tenniel (Londres, 28 février 1820 - 25 février 1914) a été également l'un des principaux collaborateurs de la célèbre revue de caricature Punch. Il s'est d'abord formé seul, avant d'entrer à la Royal Academy. Pour la petite anecdote, Il fut l'un des premiers à représenter le père Noël en 1850.


Les amis de Lewis Carroll l’encouragent à étoffer son récit en vue d’une publication (celui-ci doublera presque de longueur) tout en le dissuadant de l’illustrer lui-même. Il se tourne donc vers John Tenniel qui accepte en avril 1864 de réaliser 42 dessins gravés sur bois par les frères Dalziel. Ses illustrations pour Alice sont devenues pour la plupart des lecteurs indissociables de cette œuvre dès les débuts et ses illustrations constitueront la référence pour toutes les éditions à venir.

Lewis Carroll envisage dès l’été 1866 de donner une suite à son Alice. Mais Through the Looking-Glass and What Alice Found There (De l’autre côté du miroir) ne sera finalement publié qu’en décembre 1871, également illustré par John Tenniel. Gardant sûrement un mauvais souvenir de leur première collaboration, Tenniel finit par céder à Lewis Carroll et illustra également De l’autre côté du miroir.

Alice in Wonderland, J. Tenniel, 1866 © Macmillan

Alice in Wonderland, J. Tenniel, 1866 © Macmillan

Alice in Wonderland, J. Tenniel, 1866 © Macmillan

Through the looking glass, J. Tenniel - 1872 © Macmillan

The nursery Alice, J. Tenniel, 1890 © Macmillan

The nursery Alice, J. Tenniel, 1890 © Macmillan

The nursery Alice, J. Tenniel, 1890 © Macmillan

Alice sur scène

Grand amateur de théâtre, Lewis Carroll contribue de son vivant à l’adaptation pour la scène de ses deux œuvres. En 1872, il demande expressément à son éditeur Macmillan de faire recopier tous les dialogues d’Alice au Pays des merveilles et De l’autre côté du miroir accompagnés d’indications scéniques afin de les enregistrer comme pièces de théâtre.

Le théâtre

En 1886, il donne l’autorisation au dramaturge Savile Clarke d’adapter ses deux récits. Alice in Wonderland, pièce en deux actes, mise en musique par Walter Slaughter, est joué pour la première fois le 23 décembre 1886 au théâtre « Prince of Wales » de Londres.
Lewis Carroll assiste à de nombreuses reprises aux représentations dont les costumes sont directement inspirés par les illustrations de Tenniel. L’actrice, Phoebe Carlo, « amie-enfant » de Carroll, incarne Alice avec succès.
La pièce sera montée à nouveau, en 1888, au Globe Theatre, avec Isa Bowman, autre « amie-enfant » de Lewis Carroll, dans le rôle d’Alice.

Avant le cinéma : les lanternes magiques

Parallèlement, en 1876, Lewis Carroll donne l’autorisation au dramaturge George Buckland, de monter un spectacle dans la célèbre salle de la Royal Polytechnic de Londres, connue pour ses projections de lanterne magique sur un écran de plus de huit mètres et ses productions de plaques sur verre.
Lewis Carroll assiste avec bonheur à ces projections qui préfigurent le cinéma. Nul ne doute qu’il aurait apprécié les débuts du cinéma et les premières réalisations d’Alice, notamment celle de Percy Stow en 1903, Alice in Wonderland.

Plaque de lanterne magique - Alice in wonderland © Bill Douglas center

Plaque de lanterne magique - Alice in wonderland © Bill Douglas center

Plaque de lanterne magique - Alice in wonderland © Bill Douglas center

Isa Bowman dans le rôle d'Alice 1888 © DR

Plaque de lanterne magique - Alice in wonderland © Bill Douglas center

Kate Perry 1865 © DR

Phoebe Carlo - Alice in wonderland 1886 © DR

Plaque de lanterne magique - Alice in wonderland © Bill Douglas center

Déjà des produits dérivés !

Une boîte à biscuits, un étui à timbres commandés de son vivant par Lewis Carroll, témoignent de son sens précoce du « marketing culturel ». Lewis Carroll est un insatiable inventeur de nouvelles règles de jeux notamment pour le croquet, le tennis ou les échecs.

L’étui à timbres

A partir de 1861, Lewis Carroll enregistre, dans un cahier, les lettres qu’il envoie et les lettres qu’il reçoit. La dernière est numérotée 98 721. Lorsqu’il invente son étui à timbres, il écrit un fascicule de conseils répartis en quatre chapitres: « Comment commencer une lettre », « Comment poursuivre une lettre », « Comment finir une lettre » et « De l’enregistrement du courrier ».

Les conseils sont fort avisés et toujours d’actualité. Ainsi le troisième point  se termine par ce conseil : « Quand vous portez vos lettres à la poste, tenez-les à la main. Si vous les avez mises dans votre poche, vous irez faire une longue promenade (je parle par expérience), vous passerez deux fois devant le bureau de poste, à l’aller et au retour, et une fois rentré chez vous, vous les trouverez encore dans votre poche. »

La boîte à biscuits

En 1892, Lewis Carroll donne son autorisation pour l’utilisation des dessins de Tenniel sur des boîtes à biscuit. Il en achète d’ailleurs 260 pour les offrir à ses amis.

 

  • Jeu de cartes Alice, C. W. Faulkner & Co. Ltd., 1900-1925, cartes imprimées, 9,1 x 5,9 cm © V&A Images Victoria and Albert Museum London
  • Barringer, Wallis & Manners, Boîte à biscuits, W & R Jacob and Co., 1892, Lithographie sur métal, 13 x 12,7 x 9,5 cm © V&A Images Victoria and Albert Museum, London

Vers le haut


L'exposition. Cliquer sur cette image pour accéder.
Qui est Lewis Carroll ? Cliquer sur cette image pour accéder.
Les premières images d'Alice. Cliquer sur cette image pour accéder.
Les illustrateurs contemporains. Cliquer sur cette image pour accéder.
Autour de l'exposition. Cliquer pour accéder à la page.
Deux œuvres à découvrir ou redécouvrir. Cliquer pour accéder à la page.
Visages d'Alice entre 1900 et 1970. Cliquer pour accéder à la page.
Alice aujourd'hui. Cliquer pour accéder à la page.

Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux