Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte
BIBLIOTHÈQUE  Actualité culturelle      Rétrospective de l'action culturelle      Saison culturelle 2010-2011    Dessins de presse à la Une, la liberté d'expression indomptée

Dessins de presse à la Une, la liberté d'expression indomptée

Exposition

Du 29 juin 2010 au 9 janiver 2011

Du Japon au Maroc, en passant par Israël, tous les pays du monde honorent la tradition du libre penseur graphique, à la fois journaliste et esprit critique. Les dessins de presse habillent nos journaux avec humour et insolence mais que disent-ils exactement de notre temps et de nos comportements ?

Affiche de l'exposition Dessins de presse à la Une

L'exposition Dessins de presse à la Une est née de la rencontre entre Les Champs Libres et l'association Cartooning for Peace créée en 2006 par Kofi Annan et Plantu pour promouvoir le dialogue interculturel à travers le dessin de presse.

Au-delà de la reconnaissance du travail artistique, s'appuyant sur de nombreux dessins et témoignages de dessinateurs l'exposition s'interroge sur les différentes fonctions du cartoon : créer, informer, dénoncer, interroger la société, communiquer à travers le monde, révéler l'esprit, les habitudes et les évolutions de notre société… 

Les Champs Libres rendent hommage à ces dessinateurs du quotidien. Quels desseins nourrit donc le dessin, image familière de notre quotidien ?

En diversifiant les sources d'information et d'inspiration du dessin, l'exposition décortique à la fois ses secrets de fabrication et la portée de son message. Accessible à tous les publics et de tous âges, Dessins de presse à la Une a été conçue à l'image de son sujet : drôle et instructive. 


Au nom de la liberté d'expression

Dessin souris

Œuvre d'artiste, le dessin de presse est aussi un travail de journaliste. Il présente le monde tel qu'il est, en faisant foi d'objectivité.

Miroir fidèle de notre société, le dessin de presse affûte également notre sens critique. Le trait de crayon est souvent un trait de génie, trempé dans l'humour, la poésie ou la révolte. Sensible ou cynique, il défend toujours la liberté d'expression.

Tout style et tout pays confondus, Dessins de presse à la Une explore l'univers international du dessin de presse, à travers les différentes missions qu'on lui prête.

Interview d'un médiateur

Gauthier, l'un des médiateurs de l'exposition Dessins de presse à la Une, a accepté de répondre à quelques unes de nos questions sur son métier...

Quelle est la question la plus originale qui t'ait été posée ?

C'est une question sur cet espace, « L'information », qui présente le fait que le dessin de presse et les médias en général doivent informer. Il y a différentes tables avec de grands évènements tels le tremblement de terre à Haïti, le Vietnam, etc. Une personne est venue me demander pourquoi il n'y a pas de table consacrée à la défaite de l'équipe de France de football en juillet… Je lui ai répondu que c'était un évènement qui allait sûrement moins rester dans nos mémoires et qui était moins important que la guerre du Vietnam ou le 11 septembre.

Quel est ton dessin préféré dans l'exposition ?

Mahomet
Cliquez pour agrandir

Mon dessin préféré en tant que médiateur et que je m'éclate le plus à décrire avec les élèves, c'est ce dessin de Plantu. On voit la main du dessinateur qui tient un crayon et écrit « je ne dois pas dessiner Mahomet, je ne dois pas dessiner Mahomet… ». Ce crayon est également un minaret avec à l'intérieur un imam qui surveille ce qu'est en train de faire Plantu.

Et finalement, les phrases finissent par former un portrait d'un personnage barbu. On se doute qu'il s'agit de Mahomet, même si ce n'est pas spécifié. J'aime beaucoup ce dessin car il a été fait après l'affaire des caricatures de Mahomet et montre un Plantu qui se sent surveillé, comme tous les dessinateurs de presse à l'époque, peut-être.

Il en est rendu à écrire comme s'il était puni, mais en même temps Plantu arrive à ruser et à contourner tout ça pour finalement être un mauvais élève et dessiner un visage de barbu. Ce qui est drôle, c'est qu'il y a beaucoup de lecteurs du Monde qui ont dit que ce portrait ressemblait à Léonard de Vinci. Plantu a rebondi ensuite avec un autre dessin. Ce dessin montre bien que quoi qu'il arrive, les dessinateurs de presse peuvent toujours contourner les pressions pour exprimer ce qu'ils pensent.

Quelle est la particularité de la médiation sur cette exposition ?

Dessin de presse de Chaunu
Cliquez pour agrandir

Ce qui est bien, c'est que nous avons des automatismes dans les analyses, par exemple je centre mes explications par rapport à l'affaire des caricatures de Mahomet dont on parle pas mal dans l'exposition, ainsi que selon l'attention des élèves. Généralement, ils vont sortir des analyses qui vont nous faire rebondir et parfois c'est assez étonnant.

Par exemple pour ce dessin, il y a des élèves qui ont dit que ce bébé était endormi par les religions. Il y a eu plein d'analyses intéressantes, parfois ça s'éloigne de ce qu'a voulu dire le dessinateur et parfois on est en plein dedans.

Vers le haut

Montage, inauguration, rencontres

Vers le haut


Autour de l'exposition

L'exposition présente des dessins publiés en France ou à l'étranger, signés de la patte d'auteurs renommés ou moins connus, Français ou étranger (Plantu, Chappatte, Donnelly, Graabaek, Kichka, Willem, Zlatkovsky…). D'autres sont plus connus en Bretagne comme Chaunu et Schvart.

Pour traiter le sujet, Dessins de presse à la Une a fait le choix de faire parler les croquis, en joignant le texte à l'image. Plusieurs rencontres avec des dessinateurs ont été organisées durant l'exposition, notamment Plantu: la liberté d'expression indomptée.

11 septembre 2010 - Plantu: La liberté d'expression indomptée

Portrait Plantu

11 septembre 2001 : des terroristes lancent des avions contre les symboles de la puissance américaine, suscitant l’effroi et provoquant des réactions en chaîne dans le monde entier.

2005 : des dessinateurs de presse danois sont en proie à une vive polémique pour avoir représenté Mahomet, le prophète de l’islam. Pour Plantu, « le 11 septembre de la pensée, c’est ce qui a été fait contre les dessinateurs danois ».

Cinq ans plus tard, ces dessinateurs sont toujours menacés, comme d’autres ailleurs. Alors que l’image semble avoir un impact inégalé dans les médias, la question de la censure - et de son opposé la liberté d’expression - reste posée.

Rencontre exceptionnelle avec Plantu, qui a évoqué son métier en compagnie
d’autres dessinateurs : la Turque Ramizé Erer et l’Israëlien Michel
Kichka. 

Concours Courrier International

Un concours a été organisé en partenariat avec Courrier International, le premier gagnant s'étant vu offrir un séjour culturel à Rennes pour deux personnes. Les internautes étaient invités à voter pour leur dessin de presse préféré parmi une sélection de Courrier International sur la quinzaine passée. Les dessins élus étaient affichés dans l'exposition.

Voir la galerie Flickr des dessins élus

Vers le haut


La revue de presse web

Vers le haut


Logode l'association Cartooning for Peace créée par Kofi Annan et Plantu en 2006

Cartooning for Peace

L'exposition Dessins de presse à la Une est née d'une rencontre entre Les Champs Libres et l'association Cartooning for Peace.

Créée en 2006 à l'initiative de Kofi Annan et de Plantu, après l'affaire des caricatures de Mahomet, cette association de dessinateurs du monde entier veut promouvoir « une meilleure compréhension, un respect mutuel entre des populations de différentes croyances ou cultures, avec le dessin de presse pour moyen d'expression d'un langage universel ».

Elle compte dans ses rangs 75 dessinateurs. Sa vocation rejoint celle des Champs Libres, lieu de culture et de réflexion au service du vivre ensemble.

Issue de l'exposition, cette carte interactive présente les tabous inhérents à chaque pays, représentés et expliqués par les dessinateurs de Cartooning For Peace.


Cette exposition renvoie naturellement à la Bibliothèque qui, avec une offre de journaux et magazines et des accès à la presse en ligne, agit au quotidien pour la liberté d'expression et la diversité de la presse.

En savoir plus

Vers le haut


bandeau bas de page dessin de presse à la Une

Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux