Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte
BIBLIOTHÈQUE  Actualité culturelle      Rétrospective de l'action culturelle      Saison culturelle 2006-2007      Les 150 ans de la Bibliothèque rose    La nouvelle Bibliothèque rose

La nouvelle Bibliothèque rose

La première moitié du 20e siècle est marquée par deux guerres mondiales. La qualité de la collection s'en ressent. Les matériaux sont difficiles à obtenir. Le papier est de moins bonne qualité, les ors de la plaque figurative de la couverture sont remplacés par des fers argentés.

La Bibliothèque rose jusqu'en 1958

  • Mémoire d'un âne
  • Jean qui grogne et Jean qui rit par la comtesse de Ségur

Malgré les difficultés, la maison Hachette cherche à innover : le catalogue d'auteurs est enrichi, notamment avec Madeleine Du Genestoux. Les couvertures dégradées sont masquées par des jaquettes de couleurs dont les illustrations sont modernisées grâce à des nouveaux illustrateurs comme Félix Lorioux ou André Pécoud. La maison d'édition cherche aussi à fidéliser les lecteurs en lançant des jeux concours.


1958-1988 : L'âge d'or

Fantômette
Fantômette
Enid Blyton, Oui-Oui chauffeur de taxi
Enid Blyton, Oui-Oui chauffeur de taxi

Après un siècle de bons et loyaux services, la Bibliothèque rose illustrée prend fin en 1958 pour laisser place à une nouvelle collection, la Nouvelle Bibliothèque rose. Jaquette plastifiée avec illustrations sur la couverture, couleur rose sur le dos, résumé alléchant du récit sur la quatrième de couverture, illustrations en couleur à l'intérieur de l'ouvrage, la collection se veut moderne. Louis Mirman, directeur de la collection, fait la découverte heureuse d'un auteur anglais, Enid Blyton, déjà fort connue dans son pays, l'Angleterre.

C'est la période faste du Club des Cinq, du Clan des Sept, de Oui-Oui.... La collection entre dans l'ère des séries. La maison d'édition crée aussi en 1962 une sous-collection, Minirose, adaptée aux plus petits.

Les années 1970 et 1980 marquent l'apogée de la maison Hachette grâce aux novélisations des séries télévisées et cinématographiques (Rox et Rouky, Dumbo l'éléphant volant, Blanche-Neige, Les aventures de Peter Pan...). C'est la grande époque de Récré A2, l'émission de Dorothée très appréciée des enfants. Candy, Pollux, Casimir, Goldorak, Inspecteur Gadget font leur entrée dans la Bibliothèque rose.

Les illustrations sont redessinées, car le numérique permettant de reprendre les images originales (ce qui sera le cas dans les années 2000) n'a pas encore fait son apparition.

Toutefois, à partir de 1979, la maison d'édition connaît des difficultés en raison de la concurrence accrue des autres maisons d'édition.


Enid Blyton

Enid Blyton portrait

Née en 1897 à Dulwich, au sud de Londres, Enid Blyton vit dès son plus jeune âge une grande complicité avec son père qui lui fait partager son goût des livres, de la nature et du théâtre.

Très attristée à 13 ans par le départ de son père du domicile conjugal, Enid suit des études musicales puis s’oriente vers le métier d’institutrice. Elle commence à écrire des poèmes qu’elle envoie à des magazines.

Son premier livre est publié en 1922, Child Whispers. Ce n’est seulement qu’en 1942 qu’elle publie le premier titre de la série Famous Five (le Club des Cinq). Elle laisse une oeuvre colossale, toujours rééditée aujourd’hui. Elle meurt à 70 ans, le 28 novembre 1968.


Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux