Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte

1856 : La naissance

Dans la première partie du XIXe siècle, la littérature d’enfance est dominée par des œuvres moralement irréprochables et détenue par des éditeurs d’inspiration catholique comme Mame, Martial Ardant, Lefort ou Lehuby. Les livres offerts à la jeunesse bourgeoise de cette époque se présentent comme de véritables bijoux avec des couvertures en papier gaufré, souvent ornées d’une composition en couleurs. Louis Hachette viendra bouleverser ce monde éditorial. La littérature de jeunesse au XXIe siècle.


Louis Hachette

Louis Christophe François Hachette naît au début du siècle, le 15 floréal an VIII soit le 5 mai 1800 à Rethel, dans les Ardennes. Louis Hachette, son père, après avoir été un modeste huissier, devient pharmacien tandis que sa mère est lingère au Lycée Louis-le Grand (alors Lycée impérial). Admis à l'Ecole normale supérieure en 1819, où il effectue de brillantes études, il se voit obligé, suite à la fermeture de l'Ecole normale supérieure en 1822, de renoncer à l'agrégation et au métier d'enseignant et de choisir une autre voie, le droit. Il se décide peu après pour le métier de libraire en s'installant au 12, rue Pierre-Sarrazin à Paris.


Louis Hachette acquiert ses lettres de noblesse dans le monde de l'édition scolaire avant de s'attaquer, tardivement à 51 ans, à la littérature dite récréative.

Il meurt en 1864, laissant à ses successeurs un empire éditorial qui perdure aujourd'hui encore.

Vers le haut


Une Bibliothèque des Chemins de fer pour les longs voyages

Bibliothèque des Chemins de fer
Bibliothèque des Chemins de fer

La Bibliothèque rose prend ses sources dans une collection que Louis Hachette crée en 1852 et qu'il nomme la Bibliothèque des chemins de fer. Influencé par l'éditeur britannique, W. H Smith, qui avait installé dans les gares anglaises des librairies, Louis Hachette, en s'appuyant sur le développement du réseau ferroviaire français, décide de créer des bibliothèques de gare (les Relay H d'aujourd'hui) dans lesquelles il se propose de vendre sa collection, la Bibliothèque des chemins de fer. Cette dernière est composée d'ouvrages brochés ou reliés, et est divisée en sept séries thématiques, chacune caractérisée par une couleur de couverture. L'emblème de la collection est la locomotive.

Louis Hachette obtient très rapidement le monopole en développant des bibliothèques de gare sur tout le territoire.

La collection est un succès et répond aux besoins des voyageurs : format portatif et standardisé, couleur reconnaissable, catalogue d'auteurs enrichi.

La sixième série, de couleur rose, consacrée aux livres illustrés pour les enfants, quitte en 1856 la collection, Bibliothèque des chemins de fer, pour donner naissance à une nouvelle collection autonome, la Bibliothèque rose illustrée.

Vers le haut


La Comtesse de Ségur, Diloy le chemineau, 1868.

La Bibliothèque illustrée

La Bibliothèque rose, dont nous fêtons les 150 ans, naît en 1856 sous l'appellation Bibliothèque rose illustrée. La nouvelle collection se présente sous deux formes, l'une brochée dont la couverture est de papier rose (vendue à 2 F), l'autre reliée, plus chère à 3 F, en percaline rouge et or (le rouge est jusque-là très exceptionnel), dont le plat supérieur est frappé d'une architecture dorée.

Cette reliure perdurera jusqu'en 1958 après plus d'un siècle d'existence, fait notable dans l'histoire de l'édition.

Vers le haut


La Comtesse de Ségur

La Comtesse de Ségur

Sophie Feodorovna Rostopchine est née le 1er août 1799 à Saint-Pétersbourg. Mariée à Eugène de Ségur, Sophie, devenue comtesse, consacre sa vie à ses huit enfants. Déprimée par les décès successifs de son père et de sa petite sœur, Sophie de Ségur retrouve une nouvelle vie à 56 ans lorsque son mari, président des Chemins de fer de l'Est, rencontre Louis Hachette et son gendre, Emile Templier. Eugène de Ségur leur parle des histoires que sa femme écrit pour ses petits-enfants. Le premier contrat est signé en 1856, au moment de la création de la Bibliothèque rose illustrée.

La comtesse de Ségur meurt le 9 février 1874, laissant derrière elle une œuvre faite de vingt livres, un pour chacun de ses petits-enfants et qui a largement contribué au succès de la Bibliothèque rose.

Si la comtesse de Ségur reste aujourd'hui encore l'auteur-vedette de la collection, il n'en demeure pas moins que d'autres auteurs féminins, telles Zulma Carraud, Julie Gouraud ou encore Zénaïde Fleuriot, écrivain breton née à Saint-Brieuc, marquent l'histoire de la Bibliothèque rose illustrée.

Vers le haut


Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux