Envoyer à un ami

Changer la taille

  • 12
  • 14
  • 16
  • 18

Ecouter le texte

Connexion


Vous n'avez pas
encore de compte ?

Inscrivez-vous et personnalisez votre espace personnel en cliquant sur le lien suivant :

Créer un compte
BIBLIOTHÈQUE  À découvrir      Le musée du Livre et des Lettres Henri Pollès    Henri Pollès, le collectionneur

Henri Pollès, le collectionneur

Enfant, il se découvre une passion de collectionneur, amassant timbres, cartes postales, programmes et même billets de tramways !

En 1940, lorsqu’il se réfugie à Nice, le négoce devient son second métier. Pour satisfaire à la fois sa passion naissante – et aussi pour vivre – il se fait courtier en livres, achetant, revendant, échangeant sans cesse, cherchant des livres rares pour des clients parfois illustres comme Max Jacob, Marcel Jouhandeau ou Jean Giono ; il se spécialise dans la recherche des ouvrages « dépareillés ».

« Franc tireur du petit commerce », il adore « toucher, palper, caresser les livres, ces véhicules de lumière, de conscience, d’enchantement » qu’il achète « jusqu’à son dernier billet, parfois jusqu’à son dernier ticket de métro ». Cette inclination pour les belles choses qu’il recherche pour leur beauté ou leur originalité se double ensuite du désir d’être entouré par elles, d’autant plus qu’une faiblesse physique lui interdit les longues stations debout propres aux musées, galeries ou librairies.

À partir de 1942, Henri Pollès revient à Paris et se retire dans sa maison de Brunoy, dans l’Essonne. Il se consacre alors à créer un « musée vivant du livre et des lettres ». Il a cherché longtemps un lieu qui accepterait d’abriter son rêve.

En 1983, il rencontre Edmond Hervé, maire de Rennes. Il propose de faire don de sa collection à Rennes. En échange, la ville s’engage à ouvrir un musée du Livre et des Lettres qui porte son nom ; il est réalisé en 2006 par Rennes Métropole. La collection comprend quelque 20 000 ouvrages, 2 000 dossiers documentaires et 10 000 objets.

Quel plaisir d’admirer une belle reliure - écrit-il en 1986 - d’abord on la caresse des yeux et puis on ne résiste pas à caresser des doigts la peau et les ors.

Henri Pollès et la reliure

« Que j’aime, que j’aurai aimé les reliures ! », s’exclame Henri Pollès. Il chérit les reliures, en achète, en commande à des relieurs, à des doreurs, à des plasticiens. Ses reliures surprennent par leur originalité, la diversité de leurs matières, de leurs décors, de leurs styles, des reliures romantiques aux « tableaux sur cuir » de l’inventif Louis Dezé.

Il a une prédilection pour la Belle Époque et il invente la reliure panoramique, constituée de chemises-étuis : destinée à renfermer des dossiers toujours prêts à être enrichis ou des volumes brochés dans leur état d’origine, la reliure s’étend d’un dos d’étui à l’autre, et chaque étui constitue une pièce de puzzle de l’ensemble.

Il en confie la confection à des relieurs, auxquels il suggère la maquette.

Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* - champ obligatoire


Le musée du Livre et des Lettres Henri Pollès

Le bureau romantique
La chambre 1900
La salle de bain
L'escalier
Les petites bibliothèques
Henri Pollès
Henri Pollès le collectionneur
Expositions et publications

Venir à la Bibliothèque

Adresse

10 cours des Alliés

35000 Rennes, France

Téléphone

02 23 40 66 00

Métros : Charles de Gaulle & Gares

Horaires

La Bibliothèque est ouverte :

  • du mardi au vendredi de 12 h à 19 h
  • le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h

Fermeture les lundis et les jours fériés (ainsi que les dimanches de Pâques et de Pentecôte)
Horaires modifiés pendant les vacances scolaires et en juillet-août

En savoir plus

Plan d'accès

Les Champs Libres sur les réseaux